Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 17:51

   Vernissage de la coque


Après avoir posé les supports de la page arrière et de la platine, j'ai verni l'intérieur de la coque.


Habituellement, je résine l'intérieur de la coque. La résine rigidifie la coque et assure une bonne étanchéité.

Mais là, comme il fait trop froid ( la résine ne peut être utilisée en dessous de 15° ) je me contente du vernis car il n'est pas question d'utiliser la résine en intérieur, sans sent trop fort.



Avant de mettre le vernis, j'ai collé le guide  de la mèche de gouvernail ( le petit cube à gauche )

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 21:41


Pose de la carène ( fond )

Après la pose des Bordées c'est la pose de la carène (fond).

Dans deux rectangles de contre plaqué de 3mm, tracer la forme de la carène droite et gauche



Découper les deux parties


Pour les ajuster, j'ai clouté provisoirement un côté

La carène est collée, j'ai enlevé tous les pointes que j'avais mises.


En attendant que la colle prenne, tous les moyens sont bons pour maintenir fermement les pièces entre elles

Pose de la deuxième carène, là aussi pas de pointe, juste de la colle. Ne pouvant utiliser les serre joints et les pinces, je n'ai utilisé que les sangles pour maintenir le tout en place.

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 14:40



La pose des bordées ( côtés )


Opération assez simple qui consiste à mettre en place les côtés de la coque

 


Après avoir tracé, sur le contre plaqué de 3mm les contours, il ne reste qu'a découper et coller le bois.

Afin que le collage soit parfait j'ai utilisé un bon nombre de pinces à linges et serre joints , bref tout ce que possède est là !


Le premier posé, faire la même chose de l'autre côté.


Pour maintenir le bordage en forme contre les baguettes au niveau de la planche de travail (chantier), j'utilise des chutes de bois qui sont cloutées

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 17:00



La pose des baguettes latérales

Après la fixation des couples vient  la pose des baguettes  latérales.

Ces baguettes maintiennent les couples entre eux et assurent la rigidité de l'ensemble.


Dans la revue, il est indiqué d'utiliser des baguettes (samba ) de 5x5mm.
N'ayant pas cette dimension en magasin, j'ai pris ce que j'avais sous la main c'est à dire des baguettes de 3x5mm.
Comme c'est moins épais donc moins rigide, j'en ai mis deux. il m'a fallu d'abord modifier les encoches.


J'ai d'abord collé les premières baguettes


Puis les secondes par dessus .


Difficile de faire rentrer un bateau d'un mètre dans l'appareil photo !

Non je n'ai pas piqué les pinces à linge de madame, ce sont les miennes modifiées à ma façon !


Voici les 08 baguettes en place. il ne reste plus qu'a laisser la colle sécher. Habituellement j'utilise de la colle à bois prise rapide ( catégorie 2 ) mais cette fois j'ai pris de la colle catégorie 3 ( résistante à l'eau ), donc le temps de séchage est plus long.

Au centre, se trouve le puits de dérive qui recevra la quille.

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 17:30



La mise en place du chantier


Comme tous les bateaux le Ti Martin va passer par le chantier.

Le chantier permet de travailler sur une surface plane ( planche épaisse ) et de monter la coque sans défaut.
C'est comme une voiture qui est montée sur un marbre, sans marbre elle serait déformée.

Après avoir découpé les couples il faut les fixer sur la planche


Ici, le couple avant est déjà en place


Pour fixer le couple à la planche deux morceaux de bois sont percés


Ils sont fixés au couple par des boulons




Le couple est ensuite fixé à la planche par d'autres boulons.

Au préalable, j'ai tracé une ligne centrale et une perpendiculaire à l'emplacement du couple.


Manière de tracer une perpendiculaire à l'aide d'un compas



Partager cet article

Repost0
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 21:09


Le découpage



Après avoir reproduit les formes sur le bois vient la phase découpage.


Depuis quelques temps déja, j'ai investi dans une scie à chantourner. C'est quand même mieux que de découper le bois avec une petite scie à main ou à la scie sauteuse.



Voici les principales pièces du voiler découpées
les couples, la quille et le gourvernail

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 22:27



Encore une idée


Dehors c'est la tempête et je n'ai pas envie d'aller bricoler dans la cave dans mon atelier.

Je me suis mis à ranger mes revues avec ma fidèle collaboratrice.



Dans cette pile, une revue a attiré mon attention


le voilier me plait et en plus, il y a le plan !
Oui je sais, j'ai déjà le projet de l'Ulysse mais je ne me sens pas encore prêt pour le commencer
(ni les sous !)


Il est vrai que depuis que j'ai fabriqué le P'tite Annick, j'ai plus de plaisir à faire naviguer le voilier et là, je fais encore me faire plaisir en construisant celui-ci qui fait partie de la classe des 01mètre.

comme dab je regarde le plan




et aussitôt, je reproduis les couples sur du contre plaqué de 10mm.


J'espère terminer assez rapidement ce voilier car j'ai pratiquement tout excepté les ridoires.
Demain, je coupe tout ça !

Bien sûr, je n'oublie pas le reste, le Kersivy et le Slipway


Partager cet article

Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 20:08


Les commandes du safran

Le safran ( gouvernail )  est la partie immergée située à l'arrière du voilier qui permet de diriger le bateau

Dans le P'tite Annick ( comme dans les autres bateaux ) le safran est commandé par un petit servomoteur installé dans la coque.

Sur cette photo, il n'est pas tellement visible car il est caché par le bras commandant les voiles.




Le safran plus facilement appelé gouvernail.


C'est le petit servomoteur de droite qui commande le gourvernail

Le servo est relié à l'axe du gouvernail par une tige en corde à piano


Le servomoteur ( à gauche) et l'axe du gouvernail ( à droite ).
Le bras qui sert à actionner le gouvernail est composé d'une petite lame de laiton soudée sur un serre fil provenant d'un domino

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 19:22
 


Mise en peinture de la coque sous la ligne de flottaison


Aujourd'hui j'ai peint la coque du Kersivy en Rouge Basque.





ça m'a quand même pris une bonne heure et demi car j'ai du poncer une nouvelle fois pour rectifier les erreurs

Prochaine étape une deuxième couche puis du vernis mat. Il faut d'abord que la peinture sèche.

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 21:40
  

   Le vert de gris


Ennemi de nos appareils fonctionnant avec des piles ou accus.

Hier après-midi, j'ai ressorti une radio commande que j'avais achetée sur E-Bay l'année dernière.

Bien qu'il n'y ait pas de piles à l'intérieur les cosses étaient toutes recouvertes de vert de gris.

Quand j'avais reçu cette radio commande, il y en avait déjà un peu et un petit nettoyage à la brosse avait suffi. Je suppose que le vendeur avait laissé des vieilles piles dans le compartiment.

Mais cette fois-ci pas question de brosser, j'ai dû trouver une autre solution.

Sur Internet, sur un des nombreux forums traitant le sujet, j'ai trouvé l'astuce suivante :

Nettoyer toutes les pièces en laiton, puisque tous les contacts sont en laiton, avec du vinaigre d'alcool ( vinaigre blanc)

Direction le magasin du coin et en avant pour le nettoyage.


Les connaisseurs diront que cette radio commande est surtout utilisée pour les avions mais pour un bateau  ( en l'occurrence un voilier ) ça marche aussi bien.


État des contacts tels que je les ai trouvés hier


Ils étaient tous verts et moi aussi !


Afin de faciliter le nettoyage, j'ai démonté le cache arrière de la radio commande




Et j'ai commencé à enlever les contacts un à un pour les mettre à tremper dans le vinaigre




Comme vous le voyez, peu de matériel suffi, on a tous une vieille brosse à dents qui traîne dans la salle de bains !


Toute les cosses remises en place, la radio commande est comme neuve. Ce démontage m'a  permis de trouver une soudure qui allait lâcher.

Maintenant, je peux aller naviguer tranquille mais il faudra quand même surveiller les cosses car le vert de gris peut revenir.

Partager cet article

Repost0